Faire du stand up paddle à Lyon

Faire du stand up paddle à Lyon

La belle ville de Lyon propose en son ventre le majestueux fleuve du Rhône. A Lyon, on peut se promener sur les quais et profiter du courant de l’eau en toute simplicité. Et comme tout point d’eau qui se respecte, on peut s’amuser dessus. pédalo, paddle, ski-nautque, jetski, nage, location de bateau… Autant d’activités que l’on retrouve généralement sur les bords de l’eau.

Nous allons nous intéresser de plus près au paddle, ce sport ayant le vent en poupe ces derniers temps et les beaux jours estivaux approchant, c’est le moment de vous y mettre.

Le surf sans les vagues ça s’appelle le SUP

Voici comment on pourrait décrire le stand up paddle (SUP) : du surf sans vague. Brice de Nice aurait clairement pu en être le fervent défenseur. L’idée est d’utiliser une planche ressemblant de loin à une simple planche de surf – il n’en est rien – le paddle permet de naviguer sur n’importe quel type de courant ou de plan d’eau. Avec ou sans vagues, avec ou sans courants. Elle possède même un avantage sur le bateau puisqu’il est possible de pagayer sur un ruisseau presque à sec – attention au caillou tout de même ! – et d’accéder à des endroits inaccessibles en barque.

Vous l’aurez certainement remarqué, on voit de plus en plus de paddles naviguer un peu partout, à Lyon aussi, cela fait un moment qu’ils ont débarqués sur le Rhône pour le plus grand plaisir de tous. Il est possible de louer son matériel pour s’initier puis avec le temps et si la discipline vous intéresse, vous pourrez investir dans votre propre matériel afin de pouvoir vous libérer des contraintes temporelles d’une location. Si vous êtes en quête d’une planche, n’hésitez pas à visiter ce blog qui présente différent équipement de paddle.

Il est possible de faire du paddle gonflable sur le Rhône, il faut juste bien s’assurer d’avoir des conditions de navigation sécuritaires pour ne pas risquer la noyade et d’avoir un paddle gonflable plus costaud que les jouets de plage qu’on trouve chez Action.

Prévoir une randonnée en paddle sur le Rhône

Pour changer un peu des classiques loueurs de matos, sachez qu’il est possible de prévoir une longue randonnée en paddle sur le Rhône. Par exemple, certains riders tentent l’expérience de rallier Lyon à Marseille en naviguant sur le Rhône en autonomie presque totale.

Bon, si vous êtes un débutant, clairement, passez votre tour et continuer à vous entraîner régulièrement avant de tenter un tel parcours ! Et même pour les habitués, n’ayez pas un excès de confiance, le Rhône réserve son lot de surprises et même les des riders chevronnés se sont déjà fait surprendre par ce fleuve.

Une excursion qui présente de multiples intérêts.

Faire du paddle sur le Rhône, c’est d’abord passer par différents paysages. Vous traverserez des agglomérations, comme la ville de Lyon, avec des berges renforcées et des architectures structurées d’une autre époque ou beaucoup plus récente. Puis, à mesure que vous avancerez, vous découvrirez des berges beaucoup plus naturelles et sauvages et plus tard, des petits villages typiques de la Provence et un Rhône beaucoup moins imposant. Enfin, si vous y arrivez, vous terminerez l’escapade en beauté sur la belle bleue.

Cette virée est longue d’environ 340 km, vous allez vivre de nombreuses aventures et très certainement de belles rencontres. Votre challenge attirera, c’est certain, les badauds, les plaisanciers et aussi quelques professionnels naviguant sur le Rhône. Ce fleuve est une véritable autoroute maritime, et il faut profiter au maximum des moments de solitude et de calme sur l’eau, vous verrez que ceux-ci se font rares.

Et enfin, vous l’aurez compris, c’est un défi physique sur quelques jours de randonnée. C’est vous qui choisissez votre rythme et bien entendu, le Rhône étant un grand fleuve et présentant parfois des berges assez éloignées l’une de l’autre, il n’est pas rare d’y rencontrer des conditions météorologiques difficiles. (Pluie, vent de face, courant rapide…).

Pour réaliser ce périple, il faut être prêt physiquement et mentalement. C’est une véritable aventure qui vous attend.

Faire une randonnée en paddle sur le Rhône, cela vous intrigue ?

Cette randonnée vous intrigue, vous vous demandez peut-être ce qu’il vous faut pour réussir à atteindre l’objectif Méditerranée. Voici nos conseils :

Le matériel pour une randonnée en paddle

Nous vous conseillions de prendre le matériel suivant avec vous :

  • une planche de SUP (rigide ou gonflable)
  • une excellente pagaie (et une de rechange dans le sac)
  • un kit de réparation (pour les SUP gonflables)
  • une paires de gants pour éviter les cloques
  • un sac de randonnée hermétique
  • un sac de couchage
  • une tente
  • une lampe frontale
  • un powerbank (baterie de recharge)
  • des barres énergétiques et autres complément alimentaires
  • de la nourriture séchée ou en ration en cas de problème
  • vos papiers et un peu d’argent

Cette liste est loin d’être exhaustive et il est même possible que nous ayons peut-être oublié des éléments qui vous semblent importants, n’hésitez pas à nous le faire savoir en commentaires si tel est le cas.

Organiser sa randonnée en SUP

Pour réussir votre randonnée, il faut bien vous organiser. Préparer un packetage avec le matériel conseillé est une étape. Il est maintenant temps d’organiser le parcours et ces différentes étapes :

  • estimer les kilomètres à parcourir par jour
  • contacter les écluses et les barrages pour anticiper
  • réserver un ou plusieurs hôtel ou
  • trouver un ou plusieurs camping sur votre trajet
  • prévenir les proches de votre projet
  • organiser son retour (train, bus, taxi, uber…)

La condition physique nécessaire pour une randonnée

Si vous avez déjà fait une sortie en canyoning, la randonnée en paddle va vous demander encore plus d’efforts physique. Certes, vous suivez votre propre rythme, cependant la météo peut jouer en votre défaveur et là, la randonnée se transforme en défi. Physiquement, il faut être prêt et conditionné à tenir un fort vent de face et adapter sa position pour soulager les épaules, le dos et les abdominaux. Lors d’une randonnée, il n’est pas rare de faire une bonne partie du chemin à genou. Faire la totalité du parcours debout sur la planche relève de l’exploit, surtout au bout du cinquième jour.

Se préparer mentalement

La randonnée, seul, c’est une concentration longue et une aptitude à la gestion de soi assez poussé. En cas de problème vous serez seul ! Rappelez-vous que le commun des mortels ne réalisera jamais cet exploit. Il faut réaliser une bonne préparation mentale et se déterminer à atteindre l’objectif à long terme : le bord de la méditerranée

A Lyon ou ailleurs, il est possible de partir en randonnée en paddle, les conditions pour le faire sont toujours similaire. Il est important de connaître le terrain de jeu sur lequel on s’apprête à pagayer, d’avoir du bon matériel est un atout majeur et ensuite.

Il faut profiter des moments calmes et merveilleux que la nature va vous offrir et serrer les dents lorsque cela se complique. Le seul mot d’ordre, ne jamais lâcher, faire des pauses régulières, profiter de l’aide des autres personnes par le biais d’une invitation à dormir ou à parcourir quelques kilomètres en bateau pour se ressourcer. L’arrivée sur la côte d’Azur est un moment unique, et le challenge permet de mieux se connaître et d’être très fier, des éléments (presque) indispensable pour continuer à tracer sa route !


Fermer le menu